A PAS CONTES, DANS LA FORET

 

À pas contés, dans la forêt... Tel le Petit Poucet, elle égrène ses envies de partir chez les « habitants des rêves ». Elle aime bien se raconter des histoires. Elle s’invente donc un alter ego qui vit de nombreuses aventures dans la forêt de ses rêves. Au départ, elle ne se rend pas compte que cet imaginaire est visible par tous, sauf par elle. En prenant conscience de la présence de cette « jumelle », elle va tour à tour la taquiner, la repousser. De son côté, cette « autre » sera tentée de désobéir, ne voulant plus correspondre à l’image figée de sa créatrice... Parviendront-elles à s’entendre ? A pas contés, dans la forêt... a pour ossature un court métrage où les lieux et les personnages récurrents des contes (la forêt, la rivière, le lapin, le loup…) se dessinent peu à peu et rythment le parcours du personnage à l’écran. Lieu du merveilleux, la forêt raconte les peurs enfantines : peur d’être abandonné, de se perdre, d’être dévoré. C’est grâce aux objets manipulés par la danseuse que l’écran s’anime, créant une multitude d’interactions et de détournements entre la scène et le film…

 

Création 2011 Durée 35 minutes Danseuse Yendi Nammour  Chorégraphie Christine Fricker Illustration  Virginie Blondi Court-métrage Yann Marquis

 

 

Cie Itinérrances 2019 © Tous droits réservés

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • Vimeo - Gris Cercle